Peut-on parler d'écriture sur le web ?

la webrédaction sur internetAvec la réforme de l'algorythme de Google réalisée en 2011, nommée Google Panda, la rédaction de contenus web a pris une ampleur considérable dans le travail de référencement naturel d'un site internet. Cette discipline, branche à part entière de la communication web, porte en elle une double contrainte : celle de séduire l'internaute et celle de se placer dans les bonnes grâces de Google. Il est donc nécessaire de se plier à des techniques et des règles de construction prédéfinies et spécifiques au support Web. Elles peuvent être tacites ou explicites.

 

Quel style d'écriture adopter sur le web ?

Le ton

Le comportement de l’internaute, qui s’affranchit naturellement de toutes les convenances sociales, fait évoluer les techniques commerciales classiques. Il est d’autant plus recommandé par conséquent d’éviter les écueils du marketing traditionnel sur le support de la toile. Spontanément méfiant face à des formulations trop racoleuses, le niveau et le type de vocabulaire utilisé doivent être adaptés à la cible visée. Le ton est bien souvent sérieux dans le cadre de la présentation de ses activités mais ne doit pas, non plus, être impersonnel, trop ouvertement promotionnel et surtout pas agressif. Il convient également de mettre en ligne le plus d’éléments possibles œuvrant pour la sécurisation du visiteur et dédramatiser son rapport aux contenus web afin notamment d’augmenter son temps de visite et de le fidéliser.

Le choix des mots

Il faut éviter l'utilisation de jeux de mots ou de métaphores, incompréhensibles pour une machine et insérer au sein des textes un pourcentage de mots-clefs dans des proportions convenues par rapport à la quantité globale de texte (environ 15%). Toutes les pages, les images, les vidéos, les visuels, les liens, les articles doivent être titrés de manière unique et d’une longueur conventionnelle. Il est indispensable de toujours proposer un contenu web original et exclusif sur son site web et proscrire la copie d’articles émanant d’autres sites car celle-ci est pénalisée par les robots. En effet, si le web est bien trop vaste pour qu’un internaute repère systématiquement un plagiat, les robots répertorient, pour leur part, l’ensemble des contenus web détectables sur la toile et les rassemblent dans leur base de données.

La présentation

Sur internet, ou plus généralement sur un écran, on a tendance à "ne pas lire". En effet, la lecture d’un internaute n’a rien à voir avec celle d’un lecteur sur support papier : l’œil ne fait que « parcourir » le texte, la compréhension est beaucoup plus sommaire et l’impatience caractérise en permanence son comportement. Il est donc fondamental de répondre à ces besoins les plus essentiels en proposant un contenu web simple et directif qui donne accès aux informations recherchées le plus rapidement possible. Les paragraphes doivent être aérés, courts et explicites, et l’ergonomie du site web étudiée pour permettre une navigation aisée. Il faut donc clarifier et prioriser ces données en fonction de l’analyse des motivations du visiteur sur le site web. Il est indispensable de cerner précisément son profil et ses attentes afin de le guider dans sa navigation en le dirigeant de manière intuitive vers les éléments de transformation.

 

Comment construire une page web efficace ?

La mise en page

Il est nécessaire de trouver dans vos contenus un juste équilibre entre les contenus web textuels et les différents médias visuels : plus agréable pour les internautes, mais aussi valorisé par les robots dans le cadre des requêtes universelles qui demeurent les plus importantes. La longueur des textes est conventionnelle de manière à ne pas trop diluer les mots-clefs et proposer un contenu dense et concis au visiteur. Les phrases et les titres sont construits de façon à valoriser les mots-clefs les plus pertinents. Les emphases sont utilisées afin d’apporter les informations les plus importantes immédiatement. Les codes emphatiques sont conformes à des conventions prédéterminées facilitant à la fois la lecture de la page par les robots et par l’internaute. La feuille de style doit également être harmonisée sur l’ensemble du site web. Les liens externes et internes, ou « netlinking », doivent faciliter la navigation et enrichissent le contenu du site web dans des limites prédéfinies.

L'organisation

Les contenus web sont organisés de manière modulaire et autonome, dans le but de créer un sens de lecture circulaire et non linéaire, à l’inverse des autres supports traditionnels. Les contenus web proposent ainsi plusieurs niveaux de lecture et laissent parfois à l’internaute le choix d’approfondir sa lecture en suivant des liens internes au site internet ou des articles en rapport avec la thématique de la page.

L'attractivité

Les robots sont très sensibles aux ajouts réguliers de contenus web. Cela favorise une meilleure indexation du site internet sur les moteurs et les visiteurs apprécient le côté dynamique d’un espace évolutif. Ces derniers sont fidélisés en grande partie par l’activité que vous pourrez leur proposer sur vos pages et l’actualisation de vos contenus web. Les moteurs de recherche évaluent en outre la continuité de la progression du site internet : il est donc recommandé d’échelonner en partie les ajouts et les divers changements sur votre site internet. Une planification pertinente de l’évolution de vos contenus web devra donc être mise en place afin d’étaler ces modifications dans un temps déterminé. Il faut absolument maintenir au maximum une animation  et une actualisation à la fois sur votre adresse et sur d’autres qui parleront de votre site web.

L'optimisation

Les robots des moteurs de recherche tendent à se comporter de plus en plus comme des lecteurs humains. Toutefois ils ne sont pas capables de lire certains éléments mais ont, en revanche, accès à certains contenus web qui ne sont pas visibles par le visiteur, notamment les meta-données du site web. La mise aux normes techniques, l’optimisation des pages, le choix de l’outil et des applications utilisés, la transmission d’un plan de site pour les moteurs de recherche sont par exemple des atouts indispensables pour faciliter le bon référencement naturel du site internet et favoriser une indexation pertinente de vos contenus web par les moteurs de recherche.

 

Conclusion

La webrédaction est aujourd'hui considérée comme un nouveau métier à part entière tant les compétences de cette branche de la communication s'enrichissent au fur et à mesure de l'essor d'internet. Le webrédacteur n'est pas un simple écrivain ; il "construit" ses contenus web dans un cadre aux contraintes multiples, pour répondre aux attentes spécifique du public sur internet, mais aussi pour rendre le site web concerné plus facilement indexable par les moteurs de recherche. Au final, son temps se répartit davantage dans ces efforts que dans l'écriture en elle-même. On parlera donc plutôt d'"édition web" ou de "construction de contenus web" que d'"écriture web" pour qualifier son travail.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les professionnels du web sont aujourd'hui incontournables

agence de communication webExternaliser la gestion de sa communication numérique et la confier à des professionnels spécialisés permet à l'entreprise d'obtenir un regard neuf et dynamique sur son activité et de bénéficier d'une communication adaptée à l'environnement très spécifique du web. Outre les importants gains de temps, la société cliente bénéficie d'un suivi, de rapports transparents et de conseils sur-mesure qui lui permettent de maximiser son retour sur investissement.

Ce blog est géré par l'équipe de CLICK UP communication

 

4 rue Joseph Henry 

70 000 Noidans les Vesoul
03 84 91 37 60

contact@click-up.fr / www.click-up.fr